Une équation gagnant-gagnant

La formule alternance travail-études (ATE) existe sous diverses formes… Mais sa version « améliorée », dite duale, va plus loin : elle vise à former du personnel qualifié en lien direct avec des pénuries de main-d’œuvre.

Les employeurs y sont partie prenante de la formation de futurs travailleurs. Avec ± 50% du temps d’apprentissage passé dans les installations pédagogiques du CIMME et autant dans les ateliers d’un partenaire-employeur, les diplômes d’études professionnelles (DEP) offerts en ATE+ garantissent l’acquisition de compétences à la fine pointe, dans un contexte où l’arrimage entre la théorie et la pratique est fluide.

Les élèves y sont plongés dans un milieu de travail où, à titre d’apprentis, ils sont rémunérés pour les heures passées en entreprise. Une fois diplômés, ils sont des candidats à l’embauche de choix, qualifiés et familiers avec les modes de production et la culture de l’employeur partenaire.

En travaillant de pair, le CIMME et ses partenaires-employeurs choisissent de relever ensemble les défis actuels. Les élèves y gagnent une qualification active et branchée sur le marché du travail, en partie rémunéré. Les employeurs, un apport immédiat de main-d’œuvre en formation et un bassin de recrutement de diplômés+.

Bien implantée en Europe, la formation duale se taille une place incontournable. Dès 2017, le CIMME était du nombre des dix projets pilotes mis en place par le gouvernement du Québec. Poursuivant sur cette lancée, il n’a depuis cessé de développer cette expertise pédagogique. Plus d’une trentaine d’employeurs sont partenaires (onglet ATE/partenaires) du CIMME dans le cadre de programmes de formation professionnelle ATE+.